Rénovation

Rénovation de maison : quelles aides financières peut-on cumuler ?

Rénovation de maison : quelles aides financières peut-on cumuler ?

Rénover sa maison et la rendre moins énergivore est un désir auquel de plus en plus de Français aspirent aujourd’hui. Toutefois, beaucoup sont vite découragés à cause du coût exorbitant des travaux de rénovation. Pourtant, il est possible de réaménager son logement à des prix plus abordables, simplement en souscrivant à des aides financières de rénovation. De plus, celles-ci peuvent être cumulées pour alléger au maximum les dépenses. Découvrez ici ces aides financières cumulables pour rénover votre habitation.

La TVA à 5,5 % et l’éco-prêt à taux 0 avec d’autres aides

La TVA à 5,5 % et l’éco-prêt à taux zéro permettent d’amoindrir les charges liées à la rénovation. Ils sont non seulement cumulables entre eux, mais aussi avec beaucoup d’autres catégories d’aides. Ce sont entre autres les aides de rénovation suivantes :

  • la PRIME EFFY 
  • l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitation) 
  • Action Logement 
  • MaPrimeRenov’ 
  • chèque énergie, etc.

Il faut souligner que chacune de ces aides a ses spécificités. Le choix se fera donc en prenant en compte l’ensemble de leurs modalités.

La Prime EFFY

La Prime EFFY a pour objectif de promouvoir les équipements énergétiques les plus performants qui se trouvent sur le marché. Pour ce faire, plusieurs moyens ont été mis en œuvre afin d’aider les sociétés de répartition d’énergie. Ainsi, elles pourront à leur tour encourager les consommateurs à économiser l’énergie reçue.

Le montant de la prime qui est perçu par un chèque que vous recevez dans votre boite aux lettres dépend entièrement de l’économie d’énergie qui sera réalisée. Vous pouvez percevoir jusqu’à 5000 euros, mais il faudra d’abord en faire la demande. De plus, vos travaux doivent nécessairement être réalisés par des artisans certifiés RGE.

L’aide Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH

Cette aide permet de rénover dans votre maison le système de chauffage, les fenêtres, les portes et même les murs. Pour y accéder, vous devez avoir un projet de travail qui permet de réaliser une performance énergétique de 35 % au minimum. Le coût maximum de cette aide varie entre 7 000 euros et 10.000 € en fonction de vos finances. Vous pourriez même bénéficier d’une prime intéressante pour le gain d’énergie.

Action logement

Il s’agit d’une subvention décernée à deux catégories de personnes : les propriétaires bailleurs et les propriétaires occupants. Les premiers peuvent recevoir des subventions allant jusqu’à 15 000 euros et les seconds des subventions de l’ordre de 20 000 euros. Cette aide permet aux personnes aux revenus moyens de prétendre à une rénovation, sans qu’ils se ruinent.

MaPrimeRenov’

Elle vient en remplacement de la CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) et sert à financer les travaux en lien avec l’isolement de l’habitat, le chauffage ou encore le système de ventilation. Le montant de la prime est calculé en fonction de la performance énergétique réalisée par les travaux et les revenus du foyer.

Le Chèque énergie

Le Chèque énergie est un programme qui vaut uniquement pour les foyers à faibles revenus. Il consiste à la prise en charge des dépenses énergétiques des ménages cibles et se fait sans démarches préalables. Le montant minimum que peut recevoir un ménage est de 48 euros et le montant maximum s’élève à 277 euros.

Toutes ces subventions et facilités financières sont soumises à des conditions d’éligibilité établies par les structures en charge de ces aides. Vous avez la possibilité de cumuler deux ou plusieurs de ces aides de rénovations, tant qu’elles sont compatibles.

La Prime Effy et MaPrimeRenov, le duo avantageux

Vous pouvez tout à fait associer ces deux aides financières et jouir de réductions concomitantes à ces offres. Petit conseil : commencez par vous inscrire à la Prime EFFY avant de postuler pour MaPrimeRenov. La Prime EFFY peut également être cumulée avec le Chèque énergie et l'aide Action logement.

Les aides locales et les autres aides financières de rénovation de l’habitat

Les aides locales sont celles mises en place par les collectivités territoriales pour permettre aux particuliers de réduire leur besoin en financement. Elles varient d’une région à une autre et les conditions d’éligibilité dépendent de chaque collectivité territoriale. Ces aides sont cumulables entre autres avec :

  • le prêt d’amélioration de l’habitat,
  • l’éco-prêt bancaire,
  • la TVA à 5,5 %,
  • l’aide Habiter Mieux de l’ANAH,
  • la Prime Energie, etc.

En somme, plusieurs cumuls d’aides financières sont possibles pour réduire au maximum les dépenses engendrées par la rénovation de votre habitation. Sachez simplement reconnaitre celles qui correspondent à vos besoins ou à votre catégorie et souscrivez-y.

Vous disposez à présent d’informations exhaustives sur les cumuls d’aides financières de rénovation possibles. Assurez-vous de remplir les conditions d’éligibilité de ces aides et lancez-vous enfin dans les travaux pour la rénovation de votre nid douillet.

Post Comment